Newsletter Janvier 2022

By janvier 16, 2022 février 15th, 2022 Information

Au nom de l’association Rosen nous vous souhaitons,
une capacité d’émerveillement renouvelée au quotidien, une simplicité illuminant votre vie et la joie de pouvoir partager les fruits avec les personnes que vous aimez.

«Le toucher réveille les cellules du corps d’une façon qui dépasse la compréhension. J’en fait l’expérience encore et encore. Quand les gens intellectualisent leurs difficultés, ils ne les appréhendent pas aussi profondément que lorsqu’ils sont touchés physiquement ». Marion Rosen

Le stage d’anatomie d’octobre

Nous sommes vivant, vibrant d’émotions, de souvenirs conscients et inconscients. Quelque soit notre histoire, nous commençons notre existence dans la matière. Notre maison première est notre corps.
Il grandit avec nos émotions pour devenir nous. Avec le temps, pour survivre ou simplement continuer à vivre, nous avons oublié et/ou transformé des événements de notre existence.

Ce qui limite la fluidité de nos mouvements naturels

Martial nous a enseigné l’importance des différents systèmes nerveux et leurs influences sur notre vie dans l’adaptation, la restriction. Et pourquoi la détente est une nécessité physiologique au changement. Il a enrichi son cours de ses connaissances en ostéopathie. Il nous a donné des clefs sur la respiration thoracique et craniène sous trois angles: son influence sur nos organes, comme système de survie et en lien avec la société.

Le cours d’anatomie est essentiel pour comprendre la physiologie naturelle de notre corps. Il nous permet de mieux appréhender ses tensions qui limite sa mobilité. Le Rosen est avant tout un travail basé sur le touché du corps, il est impératif d’en connaître les mécanismes principaux. Le corps n’est pas un support à nos émotions, le corps est ce que nous sommes.

Un cours d’anatomie vivant et accessible parce que très concrètement lié à la vie et à notre pratique.

Le week-end d’introduction

A eu lieu à Ohey en novembre, dans un très beau cadre entouré de nature. Une salle lumineuse, chaleureuse et … équipée d’un feu de bois! Dix personnes se sont rassemblées pour plonger dans l’univers Rosen, avec une parité homme/femme presque respectée. Quelle joie de pouvoir partager ce travail en groupe, de rencontrer la sensibilité de chacun et de l’accompagner vers la simplicité de ce toucher.
Merci à Lene pour ta transmission de cœur à cœurs.
A l’issue du stage, une participante proposait une autre interprétation la méthode Rosen:
« La méthode Rosen, c’est un «truc» qui fait faire des bonds dans la conscience de celui qui est prêt
et qui en a envie. »

Suite à ce week-end d’introduction à la méthode, deux personnes ont sauté le pas et se sont inscrits au stage intensif de janvier à Bruxelles.

Le quatrième stage intensif vient de s’achever.
Nous étions vingt deux dont trois enseignants et deux assistants. Martial et Maud nous ont transmis leur approche du Rosen adapté aux différents niveaux. Le brassage des plus expérimentés et des débutants était des plus enrichissant. Parmi les participants, huit effectuaient leur premier intensif. Nous sommes heureux qu’il y ai eu tant de nouveaux inscrits. Ce nouveau souffle vient à point nommé. Nous espérons que cette première expérience leur donneront l’envie de poursuivre l’aventure.
Nous vous invitons à rester en contact pour poursuivre l’expérience.
Les échanges dans la pratique sont les bienvenus pour entretenir ce lien, cette énergie, cette bienveillance tout au long des mois qui nous sépare d’un stage à l’autre.

Christine nous propose de réorganiser les week-ends d’échange. Planifiés à raison de deux trois fois par an, ils s’adressaient aux plus anciens de la formation. Elle voudrait désormais l’ouvrir aux nouvelles personnes rencontrés lors des derniers stages. Des thématiques sur le corps pourront être proposés et expérimentées sur les tables. Et Anne serait notre point de repère pédagogique.

Le Rosen par les hommes pour les hommes

Suite au stage intensif ou Martial a remplacé Anna au pied levé en tant qu’enseignant, nous avons discuté de l’organisation d’un stage intensif pour hommes. Jean-Pierre était le seul homme parmi les seize femmes dans ce dernier intensif. Force est de constaté la frilosité de cette moitié de la population.
Et pour cause, bien des hommes ne conçoivent pas qu’un autre homme puisse les toucher.

Comment les mots tel que « toucher » ou émotions» résonnent-ils pour un homme?
S’adresse-t-on à un homme de la même manière qu’à une femme? Pour leurs expliquer les bienfaits de la méthode, ne parlerait-on pas essentiellement de tensions musculaires et de relaxation profonde et rester dans le concret?

L’énergie masculine elle « sait » et elle « fait ». C’est qu’on évite dans la méthode Rosen mais qu’on retrouve souvent autour de nous, dans la vie quotidienne. Notre travail cherche à refaire de la place à la douceur,
à l’écoute, à l’inconnu, à la lenteur. Je pense que ce n’est facile ni pour les hommes ni pour les femmes. Ce qui permet ce travail, c’est de le faire dans un cadre très clair, et ça aussi, c’est de l’ordre de l’énergie masculine. C’est une question d’identification à ces énergies masculine ou féminine.

C’est de l’union, l’harmonie et la complémentarité des deux que naît la vie.

Notre nouvelle interne

Au terme du stage intensif de ce janvier, Michèle Prijs est passé interne. Félicitation Michèle!
Dix internes viennent emboiter les pas d’Anne Closset, notre première praticienne en Belgique et à l’origine du Rosen en Belgique.
« La main humaine agissant de concert avec le mental, le coeur et l’esprit est sans doute l’outil le plus sophistiqué dans l’univers physique connu. Avec son éventail de pressions et sa chaleur unique,
elle peut apaiser, harmoniser et prendre soin de l’humain dans toutes ses dimensions » .
David Lauterstein paru dans « L ‘Etre Plus Magazine », juillet 2021

L’adhésion à l’association belge

Nous proposons à tous les nouveaux élèves de devenir membre de l’association. Non seulement pour nous soutenir mais aussi de devenir une personne active au sein de notre organisation. Cela vous donnera la possibilité d’élire et d’assister aux assemblées générales durant lesquelles sont débattus des sujets
tel que : l’avenir du Rosen en Belgique, nos motivations, nos idées créatives, nos stratégies de développement et de financement… pas de quoi s’ennuyer!

Et avec le début d’année vient … l’appel aux cotisations! Pour les nouveaux membres, vous trouverez ci-joint le formulaire à compléter et à renvoyer avant le 15 février 2022.

Programme à venir

Catherine de Soumagnat sera à Bruxelles du 22 au 27 février pour donner des séances et des supervisions aux internes et au niveau 2. Le 26 sera réservé à la journée des internes.

Nous mettons toute notre énergie

pour ouvrir à plus de créativité et de possibilités dans la vision Rosen en Belgique pour l’année 2022:
Un week-end d’introduction avec Catherine, un intensif avec Sophia, une stage thématique avec Maud, le premier stage de mouvement avec Aurélia, un nouveau stage d’anatomie lecture du corps et un stage réservé aux hommes avec Martial seront très
bientôt planifiés!

Et n’oublions pas les week-end de pratique!
Toute cela fera l’objet d’une prochaine Newsletter et seront diffusés sur notre site dès que leurs dates seront fixées.

Le livre coup de coeur
« Le corps n’oublie rien » Le cerveau, l’esprit et le corps dans la guérison du traumatisme.
Bessel A. van der Kolk